Dernière minute Edito Politique Sport

AFFAIRE DES PRIMES AU CAMEROUN: C’EST QUI LE PLUS “PATRIOTE” !?

Par Franck Ghislain ONGUENE, Expert Consultant en management et Marketing du Sport.

1- LA RESPONSABILITÉ DU GOUVERNEMENT

Bonjour,
je commence ce billet d’humeur par le 5e article du préambule de la Charte OLYMPIQUE ; l’une première source juridique en droit international du sport sur la planète Terre :
“Reconnaissant que le sport est pratiqué dans le cadre de la société, les organisations
sportives au sein du Mouvement olympique se doivent d’appliquer le principe de
neutralité politique et de non-ingérence des pouvoirs publics.”

En d’autres termes, le gouvernement du Cameroun ne doit pas s’ingérer dans la gestion des équipes nationales sportives affiliées au CIO(c’est le cas de la FECAFOOT). Ceci dit, le gouvernement ne doit pas DONNER des primes aux joueurs. Cependant, compte tenu du contexte de précarité que traversaient nos États africains les gouvernements ont voulu être de véritables financiers des projets sportifs afin de contribuer à “la cohésion et à la Concorde sociale” ; au Cameroun, cette démarche est encadrée par le décret du 26 septembre 2014 stipulant ce qui suit :
” (4) Une prime d’égale valeur est servie à tous les joueurs et ne peut faire l’objet d’aucune négociation, ni d’aucun recours.”

Ce que dit cette disposition renforce mon propos liminaire ; le gouvernement n’est pas obligé de donner de l’argent aux joueurs mais sa contribution est non négociable vu qu’il s’agit d’un apport volontaire de la Nation à la participation de sa jeunesse à un Événement international (par exemple en Tanzanie et en Mauritanie la population a cotisé par Crowfunding pour financer la préparation des équipes nationales). Vu sous cet angle le Gouvernement Camerounais à travers les 20.000.000 proposés à Choupo-Moting et à chacun de ses coéquipiers a fait preuve de “PATRIOTISME”

2- LA RESPONSABILITÉ DES JOUEURS

Au vu de ce qui précède nous sommes d’accord que les joueurs n’avaient rien à demander ni à négocier avec le gouvernement Camerounais !
Mais la plupart d’entre eux (d’après leur Communiqué commun) ont eux-même financé leur voyage pendant les stages, ce qui n’est pas normal. Pour amortir leurs charges personnelles et professionnelles, ils ont estimé leur prime à 40 millions. Faisons un calcul rapide : 40×23= 920 millions. Voilà ce qu’ils réclament pour continuer à faire briller les couleurs nationales au firmament du sport mondial. Je rappelle au passage qu’ils sont champions d’Afrique, 2e nation la plus titrée du continent et 9e Nation la plus titrée dans l’histoire du Football mondial. On leur a refusé les 40 millions ils ont arrêté toutes négociations liées aux primes et ont décidé de défendre les couleurs de la Nation malgré tout ! VU SOUS CET ANGLE, LES LIONS INDOMPTABLES SONT DES PATRIOTES.

3 – ET LA FECAFOOT DANS TOUT ÇA ALORS ?

La FECAFOOT est l’instance faîtière du Football au Cameroun, c’est une organisation TOTALEMENT PRIVÉE et juridiquement apolitique elle est coiffée par une organisation continentale appelée CAF, qui elle-même est coiffée par une organisation internationale appelée FIFA; qui elle est coiffée par une organisation supranationale appelée Comité International Olympique (CIO). Si je plante ce décor, c’est pour vous démontrer qu’il n’existe (du point de vue du droit sportif international) strictement AUCUN LIEN entre la FECAFOOT et le gouvernement Camerounais dont la seule mission est de veiller à ce que la FECAFOOT respecte les lois du Cameroun et ne dégrade pas les emblèmes et les symboles de la Nation Camerounaise. Ceci dit, tout financement que reçoit la FECAFOOT va directement dans les comptes de celle-ci et JAMAIS dans ceux du contribuable Camerounais. Ainsi, parlant de financement, ces deux dernières années la FECAFOOT a reçu :
– 2,2 milliards de FCFA en 2017 au titre de vainqueur de la CAN au Gabon
– 82,5 millions FCFA au titre de vainqueur de la CAN u17 Tanzanie 2019.
– Environ 137 Millions au titre de médaillée de bronze à la CAN féminine
– 330 millions de FCFA au titre de participation à la CAN 2019
– 264 millions au titre de la préparation au mondial féminin + une dotation d’environ 385 millions de FCFA au titre de 8e de finaliste
Je m’arrête déjà à ce niveau et je fais une petite addition ; en termes de Money Prize les lions Indomptables (senior+ U17+ Fem) ont rapporté en deux ans à la FECAFOOT environ 3, 39 milliards à ça, ajoutez les sponsors :
– Orange (contrat récemment prorogé)
– SABC(TANGUI, XXL, 33 Export)
– Le Coq Sportif ; d’après le président Seydou Njoya, ce que cet équipementier propose est “supérieur à ce que proposait PUMA”, donc supérieur à 1,6 Milliards FCFA/an
Si on essaie de faire une estimation rapide on n’est pas loin des 7milliards de FCFA générés grâce à la seule marque: “LIONS INDOMPTABLES”.
Là encore les patriotes ce sont les LIONS INDOMPTABLES.

4- EN CONCLUSION QUI EST DONC FINALEMENT LE VRAI PATRIOTE ???

Pour participer à la CAN, Choupo Moting et ses coéquipiers demandaient 920 millions ; grâce à leur talent (et celui des catégories intermédiaires) ils ont produit environ 7milliards de FCFA en 2ans; ne méritaient-ils donc pas leurs primes ?
Pire, on demande au gouvernement(qui selon le droit du sport ne doit pas le faire) de payer les 920millions. Sachant que des soldats tombent chaque jour dans le NO/SO et dans l’Extrême Nord, le gouvernement n’a pas cet argent ; il se bat et donne 460millions comment expliquer le fait que la FECAFOOT ne puisse compléter les 460millions restant au vu des recettes générées par la marque LIONS INDOMPTABLES(7milliards – 460 millions = 6,54 milliards) ???

Au finish, nos LIONS sont de valeureux patriotes et le problème qu’ils posent est simplement qu’il y’ait plus de transparence et clairvoyance dans la gestion des finances de notre football car sans la performance des acteurs les caisses de la FECAFOOT seraient vides ! Évitons d’exploiter nos talents et de les jeter en pâture après comme des malpropres(MBIA, NKOULOU, MATIP, ALEX SONG, etc.).
Quant au gouvernement ; oui il semble “Patriote” mais si jusqu’aujourd’hui il n’arrête pas de financer le football malgré les recettes colossales que génère la FECAFOOT, c’est simplement parce que certaines personnes y voient des opportunités de détournement de fonds publics, de frais de mission, et des voyages tous frais payés par le pauvre contribuable Camerounais !
Il est temps de mettre fin à cette cacophonie et de professionnaliser la gouvernance du sport en Afrique.
BONNE CHANCE À NOS LIONS ET À NOS LIONNES ; JE VOUS AIME FORT !!!
@fgo237

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *