Dernière minute Les News Sport

CAN2021: L’heure des diffamations et des manipulations

Par la rédaction

À peine les éliminatoires pour la CAN 2021 qui se tiendra au Cameroun en 2022 achevées, voilà que les suppôts médiatiques de la BAS-MRC nous servent une sortie dont ils ont le secret : la délation et la diffamation.

Alors que les pays africains se donnent déjà rendez-vous au Cameroun avec leurs stars internationales.

Alors que les camerounais s’apprêtent à voir sur leur sol les Sadio Mane, Mohammed Salah, Akim Ziyed, Aubameyang

Alors que le succès de l’organisation du CHAN est encore vivace dans les mémoires avec les félicitations de la CAF et le rapport remis au ministre des sports et l’éducation physique.

Alors la victoire retentissante de Francis Ngannou comme champion du monde des poids UFC en MMA a placé le Cameroun au pinacle du sport mondial.

Cette victoire qui fait la fierté de notre cher et beau pays le Cameroun représente la force et l’humilité.

Voir le drapeau du Cameroun flotter sur les cimes du sport mondial ne plaît pas aux illuminés de la BAS-MRC qui ont fait de la déstabilisation de leur propre pays, un programme politique.

Pour distraire les camerounais, Haman Mana, représentant de cette médiatisation anti-républicaine nous sert dans sa feuille de choux, un article digne des histoires de bar de sous-quartier.

Alors que le chantier du complexe sportif d’Olembe se poursuit dans la sérénité.

Alors que le même journaliste trouvait inutile un tel chantier.

Pour continuer à tutoyer, les cimes du sport mondial, le Cameroun des grandes ambitions et des grandes réalisations a pris l’option d’investir dans les infrastructures sportives de niveau mondial. Et cela ne plaît sûrement pas aux illuminés de la BAS-MRC.

Pour avoir d’autres Roger Milla, Samuel Eto’o, Françoise Mbango, Francis Ngannou, Joël Embid, le Cameroun de Paul Biya fait le pari de donner à sa jeunesse un cadre d’épanouissement.

Et c’est justement pour décourager cette jeunesse que Haman Mana nous sert son journalisme de caniveau.

C’est pour détourner la jeunesse de la célébration de la victoire de Francis Ngannou et des félicitations du chef de l’Etat que Haman Mana fait ce papier de bas étage.

Haman Mana n’est que la face visible des aigris de la BAS-MRC qui rêvent de détruire leur propre pays.

Le chantier d’Olembe se poursuit dans la sérénité. Et avec Olembe, il y a le Stade Amadou Ahidjo à Yaoundé, le complexe de Japoma et le stade de la Réunification de Bepanda à Douala, Kouekong à Bafoussam, Le complexe sportif de Limbe et le Moliko Stadium à Buea, Roumde Hadja à Garoua sans compter Bana, Bandjoun et les autres stades annexes et d’entraînement. Le Cameroun est prêt pour la CAN 2021.

Il faut rappeler à Haman Mana que le Cameroun ne s’était jamais porté candidat pour organiser le CHAN qui vient de s’achever avec une organisation très réussie. C’est la CAF, qui au vu de la qualité des infrastructures, avait demandé au Cameroun d’organiser le CHAN.

La réussite du CHAN présage d’une CAN grandiose. Et cela ne plaît pas aux journaleux qui reçoivent leurs ordres et leurs éditoriaux du gourou de Santa Barbara qui rêve d’Etoudi en fuyant les élections municipales et législatives.

La victoire de Francis Ngannou, qui lors de son dernier séjour au pays a reçu l’onction de bravoure, d’abnégation et de défense de la patrie du BIR fait tellement mal aux miliciens de la BAS-MRC qu’il faut tout faire pour détourner l’attention des camerounais.

Haman Mana a ainsi choisi la voie du mensonge sous le couvert de journalisme.

Quand on décide de déstabiliser son propre pays, on est prêt à tout. Surtout à renier les règles élémentaires de déontologie journalistique : enquêter et ressortir la vérité des faits. Encore plus, il faut éviter de faire dans la distraction.

Par Donfack Annicet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *