Dernière minute Les News Société

Ebolowa : ONUFEMME forme la jeune fille à la prévention des conflits, à la sauvegarde de la paix et de la cohésion sociale.

 

Par jacquesndopatience@gmail.com

C’est l’objet de l’atelier qui s’est ouvert ce jeudi 09 mai 2019 au Centre Multifonctionnel de Promotion des Jeunes (CMPJ) d’Ebolowa au lieu dit Carrefour du lion et qui vise à faire d’elles des médiatrices, artisans et défenseurs du dialogue, des ambassadrices de la paix et du vivre ensemble. Des valeurs et des connaissances qu’elles se sont engagées à promouvoir et à mettre en pratique une fois de retour dans leur communauté respectives. À savoir la région du sud, du centre et de l’est.

Se sont au total 35 leaders jeunes et filles, membre du Conseil National des Jeunes du Cameroun (CNJC) et d’autres organisations de jeunesse qui ont pris d’assaut la salle de conférence du Centre Multifonctionnel de Promotion des jeunes (CMPJ) d’Ebolowa. Ceci à l’effet de se former à la médiation, à l’éducation de la paix et de la cohésion sociale.

En effet, il s’agit là d’une initiative financée par le fond des nation unies pour la consolidation de la paix (United Nation Peace Bulding Fund) qui dans ces activités en partenariat avec Onufemmes, le ministère de la jeunesse et de l’éducation civique ont entrepris des campagnes de sensibilisation sur le terrain ou caravane de la paix. Laquelle allait parcourir les 10 régions du Cameroun et visiter 20 communes dans un contexte particulier marqué par des tensions sociales, la crise anglophone, l’insécurité créé par la secte islamique ” boko aram “et un agenda politique qui prévoit des élections régionales, les municipales et les législatives.

Il s’agit d’un projet conjoint, Gouvernement-Système des Nation Unies (Onufemmes, Pnud, Unesco, Cnudh) qui va durer 18 mois à compter du 1er novembre 2018 et qui a pour cible les acteurs institutionnels à savoir Elecam, les ministères, les forces de sécurité, le Conseil National de la Communication, etc… et les acteurs non-institutionnels à savoir les organisations de la société civile, les partis politiques, les médias, les organisations féminines, les jeunes et les groupes vulnérables, etc.

Après la région du littoral la caravane de la paix poursuit inexorablement son périple dans la région du sud où elle formera et sensibilisera les jeunes filles du centre, de l’est et du sud aux valeurs de paix et veillera à ce que leurs préoccupations spécifiques soient traitée à savoir l’égalité des sexes, l’égalité des chances, le bénéfice du développement pour tous et le renforcement de leur présence dans les sphères décisionnelles . Et pour la coordinatrice des programmes à Onufemmes Mme SONGUE Paulette de conclure que tous ces objectifs ne sauraient être atteint en laissant de côté une franche partie de la population que sont les femmes et les filles en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *