Dernière minute Economie Société Technologie

ÉNERGIE : MEMVE’ELE DU RÊVE À LA RÉALITÉ !

 

Par jacquesndopatience@gmail.com

La mise sous tension partielle du barrage hydro-électrique de Memve’ele augure de bonnes perspectives pour l’activité économique au Cameroun mais aussi pour de nombreux ménages et les populations de la région du sud qui depuis samedi dernier note une régularité dans la fourniture de l’énergie électrique jusqu’alors déficitaire de l’offre et de la demande.

la récente visite de travail du 16 avril 2019 du ministre de l’eau et de l’énergie Gaston ELOUNDOU ESSOMBA au barrage hydroélectrique de Memve’ele dans l’arrondissement de Ma’an plus précisément au village Nyabizam, tombe à point nommée car elle vient mettre fin au calvaire des populations de la région du sud longtemps habituées aux coupures d’électricité . Ce barrage dont la pose de la 1ère pierre a eu lieu le 15 juin 2012 par son excellence Paul BIYA président de la République, va à terme produire 211 mégawatts. Mais pour l’heure c’est 80 mégawatts qui sont injecté dans le réseau interconnecté sud et alimentent depuis samedi dernier les ménages environnant en électricité mais également les régions du centre, du littoral, le nord-ouest et le sud-ouest.

Pour le Dr Dieudonné BISSO, directeur du projet hydroélectrique de Memve’ele on se dirrige inexorablement, petit à petit vers la réception définitive du barrage. Pour cela il faudrait d’abord terminer la construction de la ligne de transport elle même presque en finition. cette visite de travail du ministre repond donc à un double soucis. Celui de constater et toucher du doigt la mise en service partielle du barrage, deuxièmement s’enquérir des conditions de rodage des machines déjà sous tension, si elles répondent aux aux attentes et de ce qui reste à faire.

Selon le ministre de l’eau et de l’énergie Gaston ELOUNDOU ESSOMBA: << Notre mix énergétique puisse encore, énormément a partir des centrales thermiques, des centrales à Gazoil . Ces centrales à Gazoil nous coutent en moyenne 1 million de francs CFA chaque semaine. Rien que pour la soirée d’hier, la mise en service, l’injection des premiers mégawatts de Memve’ele, le système a fait des économies de 30 millions de francs CFA. Nous projetons des économies de l’ordre de 350 millions de francs CFA par semaine >> . Ce qui n’est pas négligeable quand on sait qu’a Ebolowa le fourniture en eau courante dépend elle aussi de l’ énergie électrique.

On peut donc se féliciter de tous ces changements tant le déficit énergétique était criard et agissait directement sur le tissu économique. Ces donc de nombreux ménages qui sorte du noir et l’avenir des petits métiers qui augure de meilleures perspectives . À Ebolowa comme partout ailleurs dans les régions citées plus haut, on savoure déjà ces premiers mégawatts avec bonheurs.Ce qui viendra à coup sûr améliorer le niveau de vie des populations en attendant la réception définitive de ce vaste projet structurant dit de première génération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *