Dernière minute Les News Société

ENVIRONNEMENT :pour une implication des collectivités territoriales dans Lutte contre les changements climatiques

Par jacquesndopatience@gmail.com

Les énergies renouvelables une alternative au développement durable pour les collectivités territoriales décentralisées encouragées à produire désormais elles-mêmes leur propre électricité en fonction des ressources locales disponibles et à vendre le surplus à la société nationale d’électricité ou à la commune voisine tel que le prévoit la réglementation du législateur officiel en la matière,  l’Agence de Regulation du Secteur de l’Electricité ( ARSEL).

En visite de travail dans la région du sud, le ministre de l’environnement, de la protection de la nature et du développement durable (MINEPDED) HELE Pierre a ouvert lundi 06 mai 2019 à Ebolowa à l’Hôtel Florence, l’atelier de formation technique des cadres municipaux du programme d’Initiative et d’Exemplarité Enegetique du secteur privé (IEEP) porté par l’Organisation International de la Francophonie (OIF) à travers son organe subsidiare, l’Intitut de la Francophonie pour le Développement Durable (IFDD).

En effet, le Cameroun a adhéré a la conférence des parties appelée la Cop 24 tenue à Paris et dont l’objectif etait de contribuer à la réduction des émissions des gaz à effet de serre et à lutter efficacement contre les changements climatiques qui si rien n’était fait allait augmenter la température sur terre de 2° C. Et c’est fort de cette conférence que le Président Paul BIYA avait engagé résolument le Cameroun dans la transition énergétique du siècle.

Transition énergétique qui se traduisait par le passage des énergies dites fossiles détruisant l’environnement et produisant des émissions de gaz à effet de serre à l’utilisation d’une source d’énergie durable, efficace sans emprunte carbone qu’on appelle les énergies verte. Le ministère de l’environnement, de la protection de la nature et du développement durable en partenariat avec le ministère de la décentralisation et du développement local pour leur part, entendaient travailler ensemble main dans la main pour autonomiser les collectivités territoriales décentralisées et à les amener à s’approprier ce concept d’énergie renouvelable afin que le Cameroun puisse atteindre la croissance de 1% à 25% d’ici l’horizon 2035.

Dans la soirée le ministre HELE Pierre a visité le lac municipal d’Ebolowa en cours de réaménagement ainsi que la délégation régionale et département du MINEPDED. La deuxième journée prévoit la visite
du site d’aménagement du barrage hydroélectrique de Memve’ele pour les études d’impacts environnementales.
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *