Dernière minute Les News Sport

F. WADJA : ” Je suis très reconnaissant envers M. Landreau “

Par  : Hervé MFOGNAM

Après une fin de saison difficile avec son club et de retour au Cameroun pour des vacances, Franklin Wadja international camerounais milieu de terrain du Fc. Lorient nous a accordé une interview. Dans cet entretien, il revient sur sa deuxième saison chez les merlus, sur le départ de M. Landreau et sur les lions indomptables du Cameroun.

Quel bilan fais-tu de ta saison ( la deuxième à Lorient)  ? 
Mon bilan est mitigé ; parce que je pense que j’aurai pu faire mieux. Cette saison a été presque pareille que celle d’avant. Il est vrai que j’ai été plus titularisé, plus performant mais en temps de jeu et nombre de match je pense que c’est pareil et je travaille pour progresser et gagner en temps de jeu.

Encore une saison ratée pour le FC.Lorient c’est dire que vous n’avez pas retenu les leçons de l’année dernière. Qu’est-ce-qui peut expliquer ce nouvel échec ?
C’est ça le foot. Cette saison il y’avait beaucoup de jeunes dans l’éffectif ( près de 08 joueurs venaient du centre de formation) ce qui ne nous a pas empeché de faire un bon début de saison. Mais le manque de régularité, les érreurs défensives et le bon finish des concurrents font partis de choses qui ont contribué à ce raté. Ce fût très difficile de vivre cette autre frustration mais comme j’ai dit à l’entame ça fait parti du foot.

Est-ce cet échec qui a poussé le coach Landreau à jeter l’éponge ?
L’objectif de l’entraineur était de monter en Ligue 1 au bout de deux saisons. Il a eu une conversation avec le président au mois de Mars et lui a fait comprendre qu’en cas d’échec ( pas de barrages ou de montée) il démissionnera. Les joeurs n’étaient pas au courant mais c’était déjà prévu si ça tournait mal et nous avons eu la confirmation  à la fin du dernier match en championnat.

Mickaël Landreau t’a permis de signer ton premier contrat professionnel. Au delà de cette opportunité qu’est-ce qu’il t’a apporté d’autres ? 

Comme tu l’as dit c’est lui qui m’a permis de découvrir la ligue 2, le monde professionnel. Dans le jeu il m’a fait énormement progresser techniquement et tactiquement aussi. Dans le déplacement, le placement il m’ a beaucoup apporté parce qu’avant je courais un peu de partout et voulais le ballon tout le temps alors qu’il suffit simplement d’occuper le bon intervalle et le ballon viendra seul. Offensivement j’ai encore des progres à faire parce-que c’est difficile d’abattre le travail défensif et offensif en meme temps. Je lui dois beaucoup et je suis très reconnaissant envers lui.

 

La saison prochaine se fera avec C. Pellissier sur le banc de Lorient. Que penses tu de ton nouvel entraineur ?
Je le connais juste de nom pour l’instant. Je sais également qu’il a vécu  beaucoup de belles choses avec Amiens matérialisées avec plusieurs montées ( de National en L1). Je pense que c’est un bon coach et c’est la raison pour la laquelle les dirigeants l’ont choisi mais je ne connais pas sa polique ni comment il fonctionne. Par contre je sais qu’il fera tout pour nous ramener en Ligue 1.

Lorsqu’un nouvel encadrement technique s’installe le plus souvent il y’a des départs. As-tu dans un coin de ta tête l’idée de quitter le club si le nouveau coach ne te fait pas confiance ?
Mon contrat s’étend jusqu’en 2022 avec le FC. Lorient donc pour l’instant je suis là et travaillerai pour gagner sa confiance. Et si ce n’est pas le cas j’accepterai sa décision et peut-etre aller ailleur mais je suis bien à Lorient, l’objectif c’est de monter en Ligue 1 et avoir une place à l’équipe nationale du Cameroun.

Parlant de l’équipe nationale du Cameroun, tu as eu une séléction sous l’ére Alexandre Belinga . Parle nous de l’embiance dans la tanière durant ta première sélection. Comment s’est passé le bizutage ?

 J’ai été bien accuelli, l’ambiance était très bonne, les anciens très sociables. Je suis entré en jeu pour le match amical contre Burkina qu’on a perdu 0-1. Pour le bizutage je me rappelle plus ce que j’ai chanté mais pour le rituel tu chantes l’hymne national et une chanson de ton choix accompagné de quelque pas de danse.

Que penses-tu de ton absence dans la liste de Seedorf  ?  

Le coach a fait sa liste et ses choix. Pour moi le plus important n’est pas d’etre parmi les 37 préselectionnés mais le groupe des 23 qui participera à la compétion. Et j’espère que les prochaines échéances des lions se feront avec moi. C’est aussi pour ça que je fait ce métier défendre les couleurs de mon pays.

Classes-tu le Cameroun parmi les favoris de cette Coupe d’Afrique ? 

Sur le papier non. Mais comme nous sommes détenteur du titre, avec un bon état d’esprit je pense qu’ils feront tout pour le concerver et seront difficile à battre. Tout le monde veut battre le champion en titre.  J’ai discuté avec des internationaux beninois que j’ai côtoyé à Niort et je peux vous dire que ça ne sera pas facile.

Quels sont tes favoris ? 

Sur le papier je vois le Sénégal, avec leurs stars, l’Egypte qui joue à la maison, la Cote-d’Ivoire avec ses grosses individualités, même le Ghana. Mais ce n’est que sur le papier car la compétion a d’autres réalités.

Merci pour tout et bonne vacances

Merci bien à bientôt ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *