Dernière minute Les News Société

Ilaria Alegrozzi : la nouvelle arme de déstabilisation du Cameroun ?

Sa volublité et son ompni présence se font ressentir depuis  quelques mois.  Ilaria Allegrozi, présentée comme une chercheuse-militante de Human Right Watch entrepris sème le doute dans l’esprit des observateurs de la scène internationale  aussi somme nous tenté de se demander que cherche-t-elle réellement au Cameroun ?

 

L’objet : Elle accuse le Cameroun de faire des massacres en zone anglophone. Tout bon nombre de personne sont  tentés de  penser que ses allégations ne sont pas objectives dans la mesure où aucune preuve n’est fournie.

En effet des victimes sont connues dans les zones du NOSO, il est difficile de penser que ce soit seulement les militaires camerounais les responsables. Malgré toutes les garanties qu’offre son statut de militante très engagée et de chercheuse, Ilaria Allegrozi prend le plus souvent le parti des terroristes.

Pour elle seule le Cameroun commet des massacres ce qui est difficile à croire. Elle met toujours en avant des témoins et des preuves qui ne sont pas toujours présentes

Si la diffusion des preuves et des témoins prends autant de temps, les observateurs pensent que la création et la sélection des témoins ne se fait pas de manière objective et vise plus à  salir l’image du Cameroun. Et ceci peut impacter sur le jugement des sept militaires accusés de meurtres.

Ce qui signifie que le gouvernement camerounais prend au sérieux les moindres écarts de ses troupes. Pourtant la cherche diffuse le contraire en disant qu’au contraire, ils les encouragent.

Il se raconte que suite au refus de ne pas lui permettre d’entrer dans le territoire camerounais en Avril 2019 n’a pas beaucoup plus à la militante de HRW. Et avait décidé de faire payer, car pour elle ce fut un geste de l’aise majesté.

De la parole à  l’acte un rapport de HWR avait fait un rapport accusant le Cameroun d’exaction. Et de le Cameroun avait beau fait de contredire ce rapport. Pour le gouvernement ce rapport n’est pas crédible car, HWR ne possède aucun observateur sur place. Comment ce rapport a-t-il été établi ?

Si les morts se comptent dans les deux camps, il serait plutôt nécessaire de mettre en avant les faits pouvant être utilisés pour punir les véritables  coupables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *