Dernière minute Economie Les News Portrait de la semaine

L’entrepreneur de la semaine – Dalil ABBA KAKA L’enfant prodige du Logone et Chari

Par la rédaction 

Très  discret, très calme souriant voilà d’emblée les traits de caractère qui vous sautent à l’œil au premier Contact avec « DKA » comme il se fait affectueusement appeler. Ce que vous serez alors loin d’imaginer  est que derrière cet air presque passif se cache l’un des chefs d’entreprises les plus puissants et les plus influents que la région de l’extrême Nord n’a jamais connus.  

Né et grandi à Kousseri dans le département du Logone et Chari région de l’Extrême Nord, Dalil ABBA KAKA va très tôt développer en lui le sens du leadership et du management. Ainsi après d’excellentes études secondaires, il va étudier le droit et plus tard,  la science politique avec une spécialisation en géostratégie. Malgré ces études qui semblaient tracer une trajectoire de magistrat, d’avocat ou même d’administrateur civil, c’est plutôt vers les affaires que le jeune Dalil va s’orienter.

Un flair pour les affaires  

Il lance sa toute première entreprise en 1999 baptisée DAK Business Center  qui est en fait une structure de prestation de service et d’approvisionnement en équipement industriel. C’est d’ailleurs à l’époque cette jeune entreprise qui va gagner dans les années 2000 le marché public de  la fourniture des toutes premières Bornes fontaines réfrigérantes de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS).  Cette première grosse réussite entrepreneuriale va aiguiser davantage l’appétit du jeune Dalil Qui pour étoffer ses connaissances, mais surtout ses performances de manager et de stratège, décide de prendre le chemin de l’Europe. C’est à Lyon en France qu’il élabore minutieusement le projet de ce qui au fil des années deviendra un véritable empire !

LE GROUPE DKA HOLDING…

 

Dalil ABBA KAKA est aujourd’hui à la tête d’un consortium qui fait la fierté du Cameroun et surtout du  continent africain. Sa Holding compte une demi-douzaine de SARL très connues pour la plupart en France et au Sénégal. Il s’agit entre autres de : 

  • DKA Construction qui œuvre dans le domaine du Bâtiment et des travaux publics,
  • SELMA TRADING qui est aujourd’hui l’une des boites de commerce international les plus en vue du continent africain,
  • BLACK CROWN qui œuvre dans le domaine des prestations de services
  • DARMELE Consulting qui se déploie dans le marché des prestations intellectuelles

Toutes ces entreprises et bien d’autres représentent aujourd’hui les jalons de ce que d’aucuns appellent déjà l’empire ABBA KAKA.

En 2016 après un franc succès de ses affaires en France et au Sénégal, le digne fils du Logone et Chari a décidé de rentrer définitivement au Cameroun sa terre natale, afin de mieux s’enraciner dans la conquête du monde. « J’exhorte mes frères de la diaspora à rentrer au Cameroun après avoir acquis de l’expérience car nous avons  tous le devoir de participer activement  au développement de notre pays  »   nous a- t-il confié.

La main sur le cœur

 

Dalil ABBA KAKA  a décidé de faire du développement du Logo et Chari son cheval de bataille ; pour ce faire il a mis sur pied la Fondation ABBA KAKA en hommage à son père qui lui a tout appris de la vie.  Les missions phares de cette œuvre philanthropique s’articulent donc  autour de l’éducation, du développement agraire, du sport,  de la culture et du tourisme.

Pour le compte de l’année académique en cours, la fondation a  financé la scolarisation de près de 250 étudiants ressortissants pour la plupart des régions septentrionales du Cameroun.

Elle a également organisé l’un des plus grands championnats de vacances du septentrion (Volley-ball et football)

Au vue de l’implication de la fondation dans la participation au développement et de son importance dans le paysage économique de la région de l’Extrême -Nord, Dalil ABBA KAKA a eu l’idée lumineuse de mettre sur pied la Fédération Agro-Industrielle du Logone et Chari ; une aubaine de développement énorme pour ce département très connu pour ses performances rizicoles. La fondation se charge donc à cet effet de réunir au sein de la plateforme, tous les GIC et tous les acteurs de l’agro business du terroir afin de fédérer les forces et de permettre aux producteurs de vivre de leur métier et de participer clairement à l’émergence du département dans un premier temps et ensuite à celle de la région de l’Extrême-Nord voire du septentrion tout entier. 

Des projets en perspective…

À la question taquine de savoir s’il nourrit des ambitions politiques, la réponse est claire et nette :

« Le développement d’abord, la politique ensuite ! »… En effet ce père de deux magnifiques gamins souhaiterait voir ses enfants grandir dans une ville de Kousseri qui ressemblerait à toutes les métropoles qu’il a pu visiter dans le monde. En digne fils Kotoko, peuple reconnu pour ses qualités bâtisseurs, c’est en bâtisseur que Dalil ABBA KAKA aimerait qu’on se souvienne de lui et non pas forcément en tant qu’homme politique.

« Moi je vois Kousseri avec une ceinture verte tout autour ; imaginez un seul instant que nous réussissions à mécaniser et à industrialiser notre riziculture ; comme nous  allons le faire dans le cadre de la fédération agro-industrielle du Logone et Chari. Nous résolvons là le problème du chômage, de la famine sahélienne et des débouchés économiques […] nous devons investir sur notre jeunesse seule la jeunesse peut nous permettre de prétendre à un essor économique certain ».

DALIL ABBA KAKA EN CONFERENCE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *